Visites

VISITE DU LIEU:

ATTENTION, plus de visite à compter du mois de Novembre. Elles reprendront le 7 mai 2017. D'ici là, passez un bon hiver.

 

Nous vous accueillons tous les 1er dimanche du mois à 14 heures, pour une visite du lieu avec Nicolas Pézeril.

Tarifs: 5 euros/ pers. ( gratuit pour les enfants de moins de 10 ans)

Durée de la visiste: 2 heures.

Pour vous incrire, contactez Nicolas sur lesjardinsdechamperoux@gmail.com

Si vous êtes un groupe et que vous souhaitez visiter à un autre moment que les jours proposés, n' hésitez pas à nous contacter.

 

DE PASSAGE A CHAMPEROUX:

L'éco- lieu est équipé de 2 dortoirs, un de 6 couchages, l'autre de 4 couchages, et biensûr 30 hectares de nature.

Nous accueillons, de manière inconditionnelle pour 3 jours ( 2 nuits), les pèlerins, les visiteurs et les groupes à prix libre , avec prix indicatif de 15 euros/nuit. Pour les personnes dont les revenus sont inférieurs au SMIC, des tarifs adaptés sont à discuter. L'argent ne doit pas être un empêchement. .

  • Cuisine auto-gérée, internet, téléphone, douches et machines à laver à disposition
  • Chacun pourvoit à sa nourriture (commerces à Autun à 15 km)
  • Gardez les lieux propres. L'entretien des locaux est demandé.
  • Prenez votre sac de couchage ou des draps ( lit 90) et votre taie d'oreiller (couvertures et oreillers sur place)
  • Petit déjeuner proposé.
  • Possibilité de bivouac en tente dans un grand champ avec vue magnifique.
  • Demande d'adhésion à l'association (5€ par an) et à respecter les règles du jeux.
  • Possibilité de partage d'un repas ou d'un café avec des habitants selon nos disponibilités.
  • Les chiens ne sont pas les bienvenus sur la ferme (si vous ne pouvez pas faire autrement, merci de ne pas les faire rentrer dans les locaux et de les attacher)
  • Pas d'accueil durant l'hiver.

Selon nos disponibilités, il est possible pour les personnes que nous connaissons d'organiser des séjours plus longs.

 

Pourquoi le prix libre ?

 

Le prix libre est une pra­ti­que de soli­da­rité dans le sens où cha­cune et cha­cun, quels que soient ses reve­nus, peut béné­fi­cier des mêmes ser­vi­ces.

 

Le prix libre impli­que aussi une notion de res­pon­sa­bi­li­sa­tion et d’entraide dans l’échange.

Dans le prix libre, ce n’est pas l'aubergiste qui fixe le prix, mais l’usa­ger-ère : si il/elle a beau­coup, elle/il peut com­pen­ser pour ceux et cel­les qui ne peu­vent pas met­tre beau­coup (ou pour la pro­chaine fois où il/elle sera fau­ché-e). Il ne s’agit pas d’arna­quer, mais de par­ti­ci­per à la hau­teur de ses moyens et de ses envies.

 

Le prix libre donne l’occa­sion d’un ques­tion­ne­ment : com­bien vais-je don­ner ? Quels sont mes moyens ? Quels sont les frais qu’occa­sion­nent la pro­duc­tion d’un repas, de légumes, de l'entretien d'un lieu ? Du temps donné pour être disponible, pour communiquer, pour répondre au mail, pour accueillir,  pour faire vivre le lieu ?